Accélérer la décarbonation du secteur de l’Énergie

Article | Read Time 10
Lire Toutes nos Publications
Nicolas Lefevre-Marton Managing Director, Sustainability Solutions - EMEAI
Clémence Fischer Senior Manager, Sustainability Solutions
Laurent Fournié Director, Energy Economics
Ghita Kassara Manager, Energy & Sustainability
Nanou Keita Product Audit Manager
Camille Cury Sustainability Consultant
Net Zero Strategy
Energy Transition
Decarbonization
Energy Sector

Comprendre les ambitions d’ENGIE en matière de Net Zéro Carbone

Dans la course vers un monde neutre en carbone, ENGIE donne le ton de la décarbonation du secteur de l’énergie. En mai 2021, ENGIE a annoncé son ambition de devenir une entreprise Net Zéro Carbone d'ici 2045 ; un engagement qui porte sur toutes les émissions de sa chaîne de valeur.1 À cette ambition de long terme s’ajoutent des objectifs intermédiaires pour 2025 et 2030, ainsi que l’engagement de conserver une trajectoire « bien en deçà de 2°C ».2

gradient-quote L’alignement de la stratégie, de la raison d’être et des ambitions carbone d’ENGIE est crucial pour notre réussite et permet à nos équipes de se doter d’une trajectoire claire. gradient-quote-right
Catherine MacGregor, Directrice Générale, ENGIE

ENGIE a également pour objectif d’appuyer ses clients dans le cadre de leur propre transition énergétique. ENGIE s’est engagé à participer à la décarbonation de ses clients à hauteur de 45 Mt d'ici 2030, contre 20 Mt en 2020.

Avec ces objectifs, ENGIE confirme son rôle de leader du secteur : la plupart des producteurs d’énergie diversifiés3 visent pour l'instant le Net Zéro d’ici 2050 et/ou excluent une partie des émissions de leur chaine de valeur.

La décarbonation du secteur de l’énergie est un défi Net Zéro unique. La production d’énergie représente près des trois quarts des émissions de gaz à effet de serre mondiales et se situe au cœur du défi du changement climatique. Atteindre zéro émission nette d'ici 2050, conformément aux orientations du Groupe d'experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), implique une transformation complète du système énergétique : actuellement, 80 % de l’énergie dépend encore de carburants fossiles, leur remplacement par des énergies renouvelables et le développement des infrastructures associées représentent un enjeu de plus de 2000 milliards de dollars par an d’investissements.4

gradient-quote Il y avait un fort consensus entre le Conseil d’administration, la Directrice générale, et le Comité Exécutif sur l’importance des ambitions carbone d’ENGIE. gradient-quote-right
Anne-Laure de Chammard, Directrice de la stratégie du groupe ENGIE

ENGIE adopte une approche stratégique de ses ambitions de décarbonation en travaillant sur les deux dimensions suivantes :

  • Leviers de décarbonation : La façon dont ENGIE transforme ses activités pour devenir un pionnier du Net Zéro Carbone.
  • Opérationnalisation de la décarbonation : La façon dont ENGIE fait évoluer sa vision, sa gouvernance, ses processus ainsi que ses engagements auprès de ses collaborateurs, fournisseurs et clients afin d’opérationnaliser ses ambitions de décarbonation.
Leviers et opérationnalisation des ambitions de décarbonation d’ENGIE
Leviers et opérationnalisation des ambitions de décarbonation d’ENGIE

Figure 1



Actionner les leviers de décarbonation

Transformer les activités de production et de vente d'énergie

Les émissions liées à la production et aux ventes d’énergie représentent aujourd’hui 85 % de l’empreinte carbone d’ENGIE. Pour atteindre le Net Zéro d’ici 2045, ENGIE devra décarboner sa production d’électricité et de chaleur et vendre exclusivement de l’électricité et des gaz verts. La décarbonation des activités de production d'énergie s’avère particulièrement complexe car elle repose sur des actifs à longue durée de vie et nécessite une anticipation importante.

La stratégie d’ENGIE pour décarboner sa production d’énergie repose sur cinq leviers principaux :

  1. Un développement significatif de la production d’électricité renouvelable de 31 GW en 2020 à 80 GW en 2030, rendu possible par des investissements massifs dans de l’énergie solaire et éolienne en Europe, en Amérique du Nord et en Amérique latine.
  2. Une croissance durable dans les infrastructures énergétiques décentralisées bas carbone (réseaux de chaleur et de froid, production solaire décentralisée et solutions bas carbone pour industriels) avec l’objectif d’ajouter 8 GW de capacité d'ici 2025.
  3. Une sortie complète du charbon d'ici 2025 en Europe et d’ici 2027 dans le reste du monde, dans la continuité des efforts entrepris depuis 2015 qui ont déjà permis de diviser par deux les émissions directes du groupe entre 2015 et 2020.
  4. Une réduction progressive des facteurs de charge des centrales au gaz. Les énergies renouvelables représentant une part croissante de la production d’énergie, le rôle des centrales gaz passera de la production d’électricité en base à des services de capacité et de flexibilité en appui de la production intermittente des énergies solaires et éoliennes.
  5. Une conversion progressive des centrales gaz au biométhane, à l’hydrogène ou à des solutions de Captage, Stockage et Utilisation du Carbone (CCUS).
gradient-quote S’engager sur de telles ambitions a exigé une collaboration intense au sein de toute l’entreprise pendant plusieurs mois et cela devra se poursuivre afin d’atteindre ces objectifs. gradient-quote-right
Edouard Neviaski, Président-Directeur général, Division Global Energy Management
Trajectoire de décarbonation des principales activités d’ENGIE

Trajectoire de décarbonation des principales activités d’ENGIE

Figure 2



Les objectifs d’ENGIE en termes d’énergie renouvelable et de sortie du charbon

Les objectifs d’ENGIE en termes d’énergie renouvelable et de sortie du charbon

Figure 3




Cette stratégie est illustrée par l’évolution du portefeuille de production d’énergie d’ENGIE au Chili : en 2018, les actifs de production d’ENGIE étaient alimentés au charbon, au gaz ou au diesel ; d'ici 2025, les unités au charbon seront soit converties à la biomasse ou au gaz, soit fermées et 2 GW d’énergies renouvelables seront ajoutées.

Transformation du portefeuille de production d’énergie d’ENGIE au Chili
Transformation du portefeuille de production d’énergie d’ENGIE au Chili

Figure 4



La décarbonation des achats et des pratiques de travail d’ENGIE

L’achat de biens et de services représente 13 % de l’empreinte totale d’ENGIE. A bien des égards, cette part des émissions reste difficile à appréhender. ENGIE s’est déjà fixé comme objectif d’exiger que la totalité de ses fournisseurs préférentiels soumettent des objectifs Science Based Targets d'ici 2030, comparé à 15 % seulement aujourd’hui. Cependant, atteindre zéro émission nette d'ici 2045 va exiger des efforts importants de l’ensemble des fournisseurs. Pour cela, ENGIE dispose de deux atouts. Tout d’abord, la coordination des achats des différentes entités mondiales du groupe permet de peser dans les objectifs de décarbonation de la chaîne d’approvisionnement. Par ailleurs, ENGIE peut aider ses fournisseurs dans leurs propres actions de décarbonation en montant des projets communs.

gradient-quote Nos ambitions de décarbonation ont fait naître un élan immense à l’intérieur d’ENGIE et ont incité nos équipes à agir. gradient-quote-right
Nicolas Rolland, Directeur exécutif, responsable de la Transformation d’ENGIE

Alors que cela ne représente qu’une faible proportion des émissions du groupe, les émissions liées aux pratiques de travail - les bâtiments, le numérique, les trajets pour aller au travail, les déplacements professionnels, le télétravail, et le parc de véhicules- concernent chaque employé au quotidien. ENGIE a ainsi fixé un objectif dédié avec une ambition Net Zéro dès 2030. Ceci a permis de mettre l’accent sur des sources moins connues d’émissions et d’inciter les collaborateurs à prendre pleinement part dans la transformation d’ENGIE.

L’empreinte carbone des pratiques de travail d’ENGIE

L’empreinte carbone des pratiques de travail d’ENGIE

Figure 5



Limiter le recours à la compensation et la séquestration carbone

La compensation et séquestration carbone sont considérées comme des solutions de dernier recours pour atteindre le Net Zero, après avoir réduit les émissions selon les engagements « bien en deçà de 2°C » pris par le groupe. ENGIE favorisera alors les projets de compensation et séquestration carbone proches de ses activités, qui éliminent le carbone de l’atmosphère (par exemple, des solutions fondées sur la reforestation ou sur le CCUS) et de grande qualité en termes de normes carbone, d’avantages partagés et d’additionnalité.

gradient-quote L'objectif de décarbonation des clients consiste à promouvoir auprès de nos clients les solutions complètes les plus efficaces et, par conséquent, à décarboner activement l’économie globale. gradient-quote-right
Cécile Previeu, Vice-présidente exécutive en charge des Solutions clients, ENGIE

Accélérer la décarbonation des clients en utilisant des indicateurs dédiés

La décarbonation des clients se produit lorsque l'utilisation des produits et services d’ENGIE leur permet d’éviter ou de réduire leurs émissions de CO2. En l’absence de normes internationales et intersectorielles, ENGIE a développé, en collaboration avec d'autres entreprises et différentes ONG, des principes pratiques et adaptés aux entreprises pour déterminer l'impact de produits et services sur la décarbonation des clients. Cette collaboration a permis de créer un nouveau groupe de travail au sein du Conseil Mondial des Entreprises pour le Développement Durable.

En utilisant des principes trans-sectoriels, ENGIE a développé des lignes directrices spécifiques à l’énergie pour mesurer systématiquement la contribution à la décarbonation de ses clients provenant de ses produits et services. Ceci a permis à ENGIE de publier un nouvel indicateur en 2021, « Aider nos clients à se décarboner : les émissions évitées grâce à l’utilisation des produits et services d’ENGIE (équivalents Mt CO2eq) », reposant sur une douzaine de produits et services d’ENGIE, notamment la production d’énergie verte, les réseaux d’énergie décentralisés et les services connexes, la vente de certificats d’économie d’énergie, les certificats carbone, et l’achat et revente d’énergie verte. Sur la base de cet indicateur, ENGIE s’est fixé pour objectif de contribuer à la décarbonation de ses clients à hauteur de 45Mt CO2e d’ici 2030, par rapport à 20Mt CO2e en 2020.

ENGIE déploie désormais l’indicateur de décarbonation des clients dans ses nouveaux projets commerciaux, en commençant par ses projets de grande taille puis en l’appliquant progressivement à des projets d’envergure moindre. La décarbonation des clients est également utilisée comme critère d’investissement dans le processus de décision d’ENGIE.

Afin de permettre un tel déploiement, les équipes de vente et de développement commercial d’ENGIE bénéficient d'une formation sur la méthodologie d’évaluation de la décarbonation des clients et d'outils numériques dédiés.

Décarbonation des clients : De quoi parle-t-on ?

Décarbonation des clients : De quoi parle-t-on ?

Figure 6



Opérationnaliser les objectifs de décarbonation

Des ambitions de décarbonation alignées avec la raison d’être et la stratégie d’ENGIE

Début 2020, ENGIE a modifié la définition de sa raison d'être pour se recentrer sur « l’accélération de la transition vers une économie neutre en carbone ». En 2021, l’entreprise est allée plus loin en reliant concrètement sa stratégie commerciale de long terme à ses ambitions net zéro carbone. Cela est notamment reflété par les annonces d’ENGIE en mai 2021 lors d’une présentation aux investisseurs, qui associent à des objectifs ambitieux de développement d’énergie renouvelable et d’infrastructures énergétiques décentralisées bas carbone, ses ambitions de réduction d’émissions.5

Le critère carbone au cœur du processus de décision d’ENGIE

Pour mener à bien des changements d’une telle amplitude pour toutes les activités mondiales d’ENGIE, trois modifications majeures de gouvernance ont été nécessaires.

En premier lieu, ENGIE a fixé les objectifs de réduction des émissions carbone comme l’un des éléments clé des objectifs de performance et de rémunération financière de la Directrice générale et des membres du Comité Exécutif du groupe.

gradient-quote Des budgets carbone font désormais partie intégrante du processus d’affectation des capitaux du Groupe. gradient-quote-right
Judith Hartmann, Vice-présidente exécutive et Directrice financière du Groupe ENGIE

Ensuite, pour faciliter l’opérationnalisation de la réduction des émissions d’ENGIE, des budgets carbone ont été attribués aux principales entités du groupe. Ces budgets sont gérés conjointement avec l’attribution des capitaux : ENGIE a modifié son processus de décision d’investissements pour y inclure une évaluation des émissions et l’analyse de la compatibilité du projet avec le budget carbone de l’entité concernée. Par ailleurs, ENGIE utilise différents scénarios de prix du carbone pour évaluer la résilience des investissements en fonction de l’évolution des réglementations à venir et de l’augmentation du prix du carbone.

Enfin, le processus de comptabilité carbone d’ENGIE passera d’une déclaration annuelle à une gestion continue. Les projections carbone sont désormais intégrées aux procédures de gouvernance du Groupe à tous les niveaux : au sein des différentes entités commerciales, entre les entités commerciales et le Comité Exécutif et avec le Conseil d’administration.

gradient-quote Les ambitions climatiques d’ENGIE sont le point culminant de plusieurs années de travail et d’actions, initiées par l’adoption des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre dès 2012 et récemment renforcées par les engagements SBT adoptés en 2020. gradient-quote-right
Hervé Casterman, Vice-président environnement, ENGIE

Encourager les collaborateurs, fournisseurs et clients à s’impliquer dans la trajectoire Net Zéro Carbone d’ENGIE

Les collaborateurs d’ENGIE sont encouragés à s’impliquer sur les sujets de décarbonation via de nombreux canaux et communautés afin d’assurer la prise de conscience des enjeux, identifier et partager les bonnes pratiques de développement durable, ainsi que recueillir des commentaires ou suggestions. A cela s’ajoute un programme d’amélioration continue des compétences visant à intégrer tous les collaborateurs au parcours net zéro d’ENGIE. Ce programme en propose une vision détaillée, allant des fondamentaux de la comptabilité carbone à l’apprentissage des nouvelles méthodologies, processus et outils.

Les objectifs d’ENGIE allant au-delà des activités principales de production et de vente d’énergie, ils permettent aussi d’inciter collaborateurs et partenaires à participer à la décarbonation. En particulier :

  • Les objectifs de décarbonation des pratiques de travail permettent de garantir la mobilisation de tous les collaborateurs de l’organisation.
  • Les objectifs de décarbonation des achats de biens et de services visent à impliquer et à soutenir les fournisseurs tout au long de leur parcours net zéro carbone.
  • L’objectif de décarbonation des clients permet de garantir que les équipes commerciales communiquent systématiquement auprès de leurs clients le potentiel de décarbonation des produits et services d’ENGIE.
Exemple d’engagement interne autour des ambitions net zéro carbone d’ENGIE
Exemple d’engagement interne autour des ambitions net zéro carbone d’ENGIE

Figure 7



Être le catalyseur de la course vers le Net Zéro Carbone

Les ambitions de décarbonation d’ENGIE, résumées dans le tableau ci-dessous, démontrent que la transition énergétique, nécessaire pour atteindre la neutralité carbone à l’échelle mondiale d'ici 2050, est possible. Avec ces ambitions, ENGIE veut être le catalyseur de la transition vers une économie mondiale neutre en carbone et encourage toutes entreprises, de tout secteur et dans tous les pays, à se joindre à cette course ambitieuse, mais si importante pour limiter durablement notre impact sur le changement climatique.

gradient-quote Les ambitions de décarbonation d’ENGIE inciteront d’autres acteurs de l’énergie et de secteurs industriels divers à entreprendre des actions plus audacieuses. gradient-quote-right
Mathias Lelièvre, Président-Directeur général, ENGIE Impact
Objectifs de décarbonation d’ENGIE
Objectifs de décarbonation
Activité d’ENGIE 2025 2030 2045
Production d’énergie 230 gCO₂e/kWh 158 gCO₂e/kWh 43 MtCO₂ Net Zéro
Utilisation des produits vendus 60 MtCO₂e 52 MtCO₂e Net Zéro
Achats de bien et de services 100 % des fournisseurs préférentiels ont soumis des objectifs fondés sur la science (SBT) Net Zéro
Pratiques de travail Net Zéro Net Zéro
Décarbonation des clients 45 MtCO₂eq

Tableau 1



1 Scopes 1, 2 et 3 conformément au Protocole des gaz à effet de serre.

2 Le maintien de l’augmentation de la température moyenne mondiale à bien moins de 2°C au-dessus des niveaux pré-industriels est au cœur des Accords de Paris. Les ambitions d’ENGIE publiées en mai sont dans la continuité des engagements pris en 2020 et approuvés par l’organisation Science-Based Targets Initiative (SBTi).

3 « Une entreprise de production d’énergie est considérée comme diversifiée lorsqu’au moins 30% de ses capacités de production d’électricité sont basées sur des centrales thermiques. »

4 Source : Net Zéro d’ici 2050. Une feuille de route du secteur de l’énergie mondial, par l’Agence Internationale de l’Energie.

5 Notamment, en termes de réseaux de chaleur et de froid, production renouvelable décentralisée et mobilité bas carbone.


Cet article a été préparé par Nicolas Lefevre-Marton, Laurent Fournié, Clémence Fischer, Ghita Kassara, Nanou Keita et Camille Cury d’ENGIE Impact. Les auteurs souhaitent remercier Pierre-Laurent Lucille et Philippe Vedrenne, ainsi que toute l’équipe d’ENGIE Impact, pour leur précieuse contribution.

Les ambitions de décarbonation d’ENGIE sont le point culminant de 18 mois de travail et d’efforts sans relâche de très nombreux collègues d’ENGIE, dont, principalement : Catherine MacGregor et les autres membres du Comité Exécutif d’ENGIE, le Conseil d’administration d’ENGIE, Anne-Laure de Chammard, Pierre-Laurent Lucille, Edouard Neviaski, Philippe Vedrenne, Edouard William Maurel, Anne Chassagnette, Christine Faure-Fedigan, Hervé Casterman, Laurence Borie Bancel, Pierre Cheyron, Wim Alen, Delphine Antoniucci, Jean-Christophe Tourel, Nicolas Rolland, Clothilde Poplineau, Marie-Claude Numa, Pierre Guiollot et Mathias Lelièvre.

Discutons-En

Découvrez comment ENGIE Impact concrétise vos ambitions de décarbonation.